Activités Synplants

Les tâches de la coopérative peuvent être subdivisées en deux parties :
 
- favoriser la production de plants de pommes de terre de haute qualité d'une part,
- conditionner, stocker et commercialiser sa production d'autre part
 
Réglementation
  
Le SYNPLANTS doit respecter le règlement officiel. Le plombage est fait par le service de contrôle officiel des plants de la Centrale Paysanne Luxembourgeoise, sous la surveillance de l'Administration des Services Techniques de l'Agriculture (A.S.T.A.). Le service phytosanitaire et le service de la production végétale de l'A.S.T.A. effectue tous les contrôles nécessaires au laboratoire.
  
Le règlement officiel est très stricte et prévoit entre autres les conditions suivantes :
  • Production limitée au haut-plateau des Ardennes.
  • Rotation des cultures, avec des pommes de terre sur la même parcelle une fois tous les 4 ans.
  • Dates officielles de défânage.
  • Test-Elisa.
  • Test sur Bactériose annulaire et pseudomonas (pourriture brune).
  • Contrôle annuel des champs sur les némathodes de pommes de terre.
Au Grand-Duché, le contrôle officiel de semences a été introduit dans les années 1933/34.
  
Efforts techniques du Synplants :
  •  Établissement d'un champ de post-contrôle
  •  Traitement général contre les pucerons.
  •  Sélection des mauvaises plantes hors des champs.
  •  Analyses des sols.
  •  Sélection généalogique.
Ces travaux sont effectués en étroite collaboration avec des instituts étrangers, ce qui permet au SYNPLANTS de prendre une position favorable au sein du marché européen dans le secteur de la production des plants de pommes de terre.

Production

Évolution des surfaces de production de pommes de terre au Luxembourg :
 
Année Plants (Ha) Consommation (Ha)
1959 252 5800
1970 140 2400
1975 137 1400
1985 219 709
1990 363 471
1995 432 370
2000 582 243
2005 434 174
2006 418 177
2007 431 196
2008 424 180
2009 430 174
2010 482 133
2011 472 163
2012 466  

Production de matériel de base
 

Depuis l’année 2004 le Synplants travaille de manière intensive à la production de son propre matériel de base. Par la multiplication de plants à partir de plantules in-vitro, la coopérative s’assure de détenir du matériel sain pour ses plantations, grâce à un contrôle plus efficace et une maîtrise des maladies et virus au cours de différentes années de multiplications. Cela permet dès lors :

-          de diminuer fortement le risque d’introduction de maladies de quarantaine : Ralstonia et Clavibacter. Le Luxembourg étant le seul pays producteur de plants de pomme de terre en Europe n’ayant pas encore été sujet à ces maladies de quarantaine

-          d’être libre dans le choix des variétés à multiplier, et ne pas être soumis au bon vouloir des fournisseurs de semences étrangers

      -       de mieux maitrîser la qualité des lots d’origines introduits dans le processus de multiplication
 
     Au départ de plantules in-vitro provenant d’un laboratoire de recherche spécialisé dans la pomme de terre (CRA-W Belgique), des mini-tubercules sont produits en serre. Les trois premières années de multiplications (F1 à F3) sont réalisées par le personnel de Synplants. Les producteurs de la coopérative se chargent ensuite de la multiplication au champ jusqu’aux classes commerciales, sous la surveillance du Synplants.

Commercialisation

Suite à la baisse considérable des surfaces de pommes de terre de consommation au Luxembourg, notre intérêt de vente s'est orienté de plus en plus vers l'exportation. Actuellement 85 % de notre production sont destinés à l'exportation, principalement aux destinations suivantes :
U.E. (région méditerranéenne), Europe de l'Est, Afrique du Nord et Proche-Orient.